Nous sommes mercredi soir et je reviens de mon cours de Taï Chi avec celui que je pourrais surnommer mon Mentor….même si je sais qu’il n’aimerait pas que je le nomme ainsi 😉

Une situation impromptue se présente pendant le cours et cela me fait sourire et plaisir aussi je me dois bien de l’avouer !

Et je réalise à la fin du cours que lui aussi, mon Mentor, a trouvé ça ……intéressant et il me lance un qualificatif très agréable, en fait le même qu’il me disait toujours sur mes cours de Massage Thaïlandais.

Voilà que j’embarque dans ma voiture et puis j’éclate de rire en repensant à tout ça…et voilà l’idée de ce texte qui germe dans mes pensées.

Alors, je décide de m’amuser un peu sous le mode acrostiche, c’est bien la première fois que je fais ça !  Je promets que tout ce qui sera écrit le sera en pleine conscience, car j’y travaille ardemment.  Euh non, ce n’est pas le bon terme, car je ne m’y emploie pas avec ardeur….à la pleine conscience, plutôt…amoureusement, ouvertement, librement.  La Pleine Conscience, vous savez de quoi je parle ?  Sinon, je vous la souhaite un jour, mais elle ne se produit pas comme un vœu qui se réalise, c’est un chemin à emprunter.  Mais pas emprunter dans le sens de « je le prends dans le but de te le redonner ».  Non….. alors emprunter n’est pas le bon mot non plus !!  La Pleine Conscience, c’est un voyage de chaque instant et nous voyageons avec, dans l’instant présent.

Tout cela pour dire que je vais utiliser dans mon acrostiche les mots qui sont venus à mon esprit éveillé à l’instant même où j’y ai arrêté ma conscience. 

Je me nomme Karine.  Pour tout dire ce nom m’a longtemps déplu.  Pourquoi ?  Je ne sais pas trop, je pense que c’est le « ine » qui sonnait un peu trop aigu à mes oreilles.  À bien y penser c’est ça, je n’aimais pas trop le « ine ».  Mais il y a plein de noms qui se terminent par « ine » qui ne sonnent pas faux à mes oreilles, je pense à : Aline, Pauline, Line, Micheline…..vous me suivez ??  Avec le « L » en avant du « ine » c’est plus doux.  Ouais, c’est ça …..le « R » devant le « ine »…..comme rine rine ring ring ring a ding ring a dig ring a ding….la toune du Big Bazar !  Ok, bon, mais ça va aujourd’hui, je l’aime mon nom.  Il me représente bien, vous allez voir !  Vous êtes prêts ?  Alors je me lance !

K comme kaléidoscope.  Ce tube à travers lequel il est toujours spécial et unique de regarder.  Celui à travers lequel on voit les couleurs changer sans cesse.  Pour moi, c’est mes couleurs profondes, changeantes, comme le temps, comme la vie.  Comme ce soleil qui brille toujours dans le ciel même lorsqu’on ne le voit pas à cause du mauvais temps, des nuages, de la pollution.  Vous savez, derrière tout ça,  il brille quand même 🙂

Ce kaléidoscope, c’est mes couleurs.  J’en ai sept.  La couleur de mes racines, rouge. La couleur de mon senti, orange. La couleur de mes émotions, jaune. La couleur de mon amour, vert. La couleur de toutes mes paroles, bleu. La couleur de mon intuition, indigo.  La couleur de mon éveil, violet.  Elles dansent en moi toutes ces couleurs, elles s’entremêlent, se confondent, se séparent, se cherchent et se retrouvent.  Toutes ces couleurs qui jouent mais qui brillent toujours,  même quand je ne les sens pas….c’est moi, c’est mon K.

A pour ambition.  Je pense que ça me définit vraiment bien.  Pour moi l’ambition c’est profond et c’est coloré aussi.  Coloré avec ma curiosité, ma volonté, mon ouverture, mes essaies…..mes erreurs mais aussi mes réussites, mes passions.  C’est comme mon souffle, mon Prana, mon Chi…..ma vie, mon énergie.   Ça me pousse par en avant, tout le temps, c’est la quête profonde de mon existence, mes capacités, mes dons.  C’est la lumière qui vibre en moi et me guide comme un phare.  Mon ambition c’est de vivre mes rêves en pleine conscience….dans mon moment présent, c’est moi, c’est mon A.

R pour respect.  Trop facile vous direz !! Probablement un mot qui vient à l’esprit de plusieurs si on pense à la lettre R.  Mais aussi facile soit-il d’y penser, quel conscience à développer pour le mettre en application, dans toutes ses sphères, à chaque instant.  Une valeur qui englobe tellement de choses.  Le respect de  moi-même et la beauté et la richesse de l’inculquer à mes enfants.  Mais pas le respect de mon « petit » moi surnommé Ego.  Le GRAND MOI, surnommé déesse !!   Aussi, le respect de cette Terre majestueuse, qui nous offre tellement de richesses.  Le respect de la nourriture qui parcourt mon corps.  Le respect des pensées qui pénètrent mon esprit et mon cœur.  Le respect de mes 3 trésors : Shen – Chi – Jing.  Mon esprit éveillé, mon cœur paisible et mon corps détendu.  Ce respect n’est jamais acquis et il exige de moi que je donne le meilleur de  moi-même à chaque instant.  Mais tout en étant consciente que mon « meilleur » change….. à chaque instant, l’accepter sans me juger et me pardonner, m’aimer, c’est moi, c’est mon R.

I pour impeccabilité.  C’est le résultat du travail de la Pleine Conscience.  Que pourrais-je dire de plus ? Facilement appliqué dans ce qui me passionne, quelque peu boiteux pour ce qui me paraît parfois des obligations.  C’est mettre en œuvre d’aimer ce que je fais et ce que je suis et de faire et être ce que j’aime.  C’est comme me donner à fond et veiller à ce que le résultat de chaque geste, chaque pensée, chaque parole soit le meilleur que je puisse offrir d’abord à moi puis aux autres.  Impeccabilité, c’est un beau mot, il me plaît, je le garde, c’est moi, c’est mon I

N pour non.  Quoi ????  Oui oui vraiment.  N pour NON !!  Non à ce qui sonne faux en moi.  À tous ces accords que j’ai tant essayé d’accorder.  Vous savez, comme un piano qui n’a plus envie de pianoter, une guitare qui n’a plus envie de guitarer.  Ce mot n’est pas attribué aux instruments de musique pour rien.  Ces instruments qui se font manipuler par tous et chacun, pour le plaisir, pour rigoler, pour se détendre, pour faire changement, pour jouer, pour profiter, pour impressionner, pour vibrer.  Et puis, un jour cet instrument se dit qu’il en a assez, il ne veut plus jouer, alors il commence à sonner faux. Il est alors recommandé de le réaccorder. Bien tout cela pour moi c’est pareil.  Mon moi intérieur,  je veux dire, ma Déesse, vous vous souvenez ? Elle est parfois désaccordée, en rapport à tout ce cirque qui se déroule là, à l’extérieur.  Et il y a des choses, des événements, des gens, on le sait, tout le monde vit ça….non ?  On le sent quand ça sonne faux, la mélodie n’est pas juste à l’intérieur.  Je me mets donc à l’écoute de la mélodie juste,  à l’intérieur, et dans le respect de ma Déesse, lorsqu’il faut que je dise NON, je dis NON.  Voilà, vous voyez bien qu’il n’y avait aucune raison de paniquer. Ce petit mot fait désormais parti de moi, c’est moi, c’est mon N.

E pour éveil.  Je pense que ce mot conclu bien mon petit jeu d’acrostiche.  Éveil, Pleine Conscience, Moment Présent, Tao, Yin Yang, Chi, Prana, Lumière, Paix, Vide, Équilibre.   Tout cela est pour moi le but de Mon Existence, Mon Éveil….alors je vous invite à vous éveiller.  Attention je n’ai pas dit réveiller, mais bien ÉVEILLER.  Éveillons-nous à chaque instant et Vivons Vraiment.

Alors j’ai tout dit ce que j’avais à dire.  Mais comme au départ, je parlais d’un qualificatif me désignant, qui a tout de même donné naissance à ce texte, saurez-vous deviner lequel me décrit intégralement aux yeux de mon ….mentor ?

Ce petit jeu était vraiment amusant et enrichissant, si le cœur vous en dit, amusez-vous aussi….c’est ça la vie : Le Plaisir !!